Le Royaume de Jérusalem:

J'ai l'occasion de vous parler des Croisades et du Royaume de Jérusalem
Nous allons plus particulièrement nous attacher à sa chute, en plein coeur du XIII siècle
En effet, certaines villes vont continuer de lutter contre les attaques de plus en plus poussées des Infidèles.

 1099
Le royaume de Jérusalem est né de la Première croisade et de la prise de Jérusalem (15 juillet 1099)

Le royaume de Jérusalem se partageait en un domaine royal et quatre fiefs pricipaux. Ces fiefs principaux, ainsi que le domaine royal, avaient eux-même des vassaux.
Les principaux fiefs du royaume de Jérusalem étaient :

§ le comté de Jaffa (1099 - 1268), comprenant :
  ¤ la seigneurie d'Ascalon (1153-1244)
  ¤ la seigneurie d'Ibelin (??-1187)
  ¤ la seigneurie de Rama (1106-1187 & 1229-1260)
  ¤ la seigneurie de Mirabel (?1109?-1187)

§ la seigneurie d'Outre-Jourdain, ou de Montréal (1118-1189)

§ la principauté de Galilée, ou de Tibériade (1099-1187 & 1240-1247), comprenant :
  ¤ la seigneurie de Banias
  ¤ la seigneurie de Beyrouth
  ¤ la seigneurie d'Haifa
  ¤ la seigneurie de Nazareth
  ¤ la seigneurie de Toron

§ le comté de Sidon (1110-1260)

Les seigneuries dépendantes du domaine royal étaient :

§ la seigneurie d'Arsouf
§ la seigneurie de Blanchegarde
§ la seigneurie de Bethsan
§ la seigneurie de Caymont
§ la seigneurie de Césarée
§ la seigneurie d'Hébron, comprenant :
  ¤ la seigneurie de Bethgibelin

§ la seigneurie de Naplouse
§ la seigneurie de Sabaste

Il y eut également quelques seigneuries détachées du domaine royal :

§ la seigneurie d'Acre ou de Josselin
§ la seigneurie de Tyr


La terre sainte se divisait en quatre grand Etat, dont le Royaume de Jérusalem était celui situé le plus au Sud.
Il y avait également :
Le comté d'Edesse (1098-1146), le plus à l'Est
Les principales seigneuries vassales d'Edesse sont :

la seigneurie de Bira
la seigneurie de Marach
la seigneurie de Malatya
la seigneurie de Turbessel
Antioche (1058-1258), une principauté,
Les principales seigneuries vassales de la principauté d'Antioche sont :

la seigneurie de Valénie et Marqab
la seigneurie de Saone et de Sardoine
la seigneurie de Harrenc
la seigneurie de Cerep
la seigneurie de Capharda
Tripoli (1102-1288)
Les principales seigneuries vassales de Tripoli sont :

Le comté de Tripoli proprement dit
le comté de Montferrand
les seigneuries de :
Botron
Buissera
Calmont
Chastel Blanc
Chastel Rouge
Fontaines
Gibelacar
Gibelet
La Colée
Le Puy
Moinetre
Nephin
Raisagium Montanée
Terra Galifa
Tokle
Tortose Maraclée
le Krak des Chevaliers


Armoiries
armoiries du royaume de Jérusalem

Blasonnement : d'argent, à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même.

selon la tradition ce blason est volontairement à l'enquerre (il contrevient aux règles héraldiques par du métal directement sur du métal), pour mieux marquer le prestige tout particulier de ce Royaume

 1149
Chute du Comté d'Edesse

Le Comté d'Édesse fut l’État latin d'Orient le plus avancé dans le monde islamique. Il s’étendait de part et d’autre du cours supérieur de l’Euphrate et sur les régions de Marach, Mélitène, du Commagène du Chabakhtan et de l’Osrohène. Ses principaux fiefs étaient Turbessel, Bira (ou Biredjik), Marach, Mélitène (ou Malatya)
Le comté d’Édesse n’est pas réellement une création de la première croisade. En 1050, la ville était encore byzantine, puis un arménien du nom de Philatérios Brakhamios s’en empara en 1077. Il était alors à la tête d’une principauté qui s’étendait d’Antioche à Édesse. Sa puissance et sa situation géographique gênaient les Turcs Seldjoukides, qui lui prirent rapidement la majeure partie de ses terres, ne lui laissant que les alentours de Marash. Édesse fut prise en 1086
En 1095, un ancien lieutenant de Philatérios, Thoros élimina la garnison turque de la citadelle et se rendit maître de la ville. Il résista aux attaques seldjoukides, mais dut demander de l’aide aux Croisés qui venaient de mettre le siège devant Antioche (1098). Baudouin de Boulogne, le frère de Godefroy de Bouillon répondit à l’appel. Il s’imposa petit à petit, menaça de partir rejoindre les Croisés et obligea Thoros à l’adopter comme successeur. Thoros trouva peu après (9 mars 1098) la mort au cours d’une émeute, peut-être avec la complicité de Baudouin qui devint alors comte d’Édesse.
Le comté d’Édesse est alors constitué de quelques villes imprenables sur la rive orientale de l’Euphrate entourées de campagnes dépeuplées et parcourues par les Turcs, et de la rive occidentale autour de Turbessel en pleine prospérité. Baudouin s’empara de Turbessel au détriment de son seigneur Josselin de Courtenay (1113).
L’atabeg Zengi vint mettre le siège devant Édesse en 1144 et, en l’absence du comte et d’une garnison suffisante, n’eut aucun mal à s’emparer de la ville. Profitant de la mort de Zengi, la population arménienne d’Édesse se révolta (27 octobre 1146) et Josselin II revint à Edesse, mais le successeur de Zengi, Nur ad-Din vint reprendre la ville. Josselin II du s’enfuir, la population arménienne d’Édesse fut massacrée, et la population syriaque fut expulsée, malgré sa francophobie. Turbessel tomba en 1149, mettant une fin définitive au comté d’Édesse.

 1153
Prise d'Ascalon

Après quatre mois de siège entrepris par le roi de Jérusalem Baudoin III pour prendre la ville d'Ascalon. Le grand maître Bernard de Trémelay, le 13 Août, chercha à bloquer l'entrée de la ville aux autres Francs dès la première brèche réussie dans les murs protégeant la cité. Après avoir pris possession de la ville de Gaza en 1149, les Templiers semblaient en effet vouloir s'octroyer la ville d'Ascalon, ou au minimum les gains du pillage ... Bernard de Trémelay aurait été tué à ce moment dans une embuscade des Turcs qui tenaient alors la ville, avec 40 chevaliers dont les corps furent pendus sur les murs de la ville. Ascalon fut finalement prise le 19 Août 1153.

  1187.
Chute d'Ibelin et de Jérusalem

En 1141, Ascalon était encore tenue par les Fatimides d'Égypte, et les armées égyptiennes envahissaient chaque année le royaume croisé à partir d'Ascalon. Ibelin fut construit dans le but de contenir ces attaques. Le château initial, bâti par le roi Foulque de Jérusalem avait quatre tours. La seigneurie donné à Barisan d'Ibelin, puis fut conquise par Saladin après la bataille de Hattin en 1187. Le site d'Ibelin était occupé depuis les temps les plus anciens ; les Romains l'appelaient Iamnia. Les Juifs y avaient le Conseil de Yavné après la destruction du second Temple de Jérusalem. Les Arabes le nommèrent Yebna. Le château croisé fut construit entre Jaffa et Ascalon, près de Montgisard et de Rama. Actuellement, Ibelin s'appelle Yavné.
Bataille de Hattin : prise de Jérusalem par Saladin

 1189-1192.
La troisième Croisade

voit l’apparition d’un nouvel ordre militaire, les Chevaliers teutoniques.

 1231
Fondation de l'inquisition.
Jusqu'en 1231, la tâche de découvrir, démasquer et punir les hérétiques était du ressort des évêques. Mais en février 1231, Grégoire IX publie la constitution Excommunicamus, qui prescrit la détention à vie pour les hérétiques repentis et la peine de mort pour les hérétiques obstinés. Par rapport au référentiel judiciaire précédent, la nouveauté réside dans la nomination d'inquisiteurs. La nouvelle institution , qui aura le temps et les moyens de se consacrer uniquement à l'éradication de l'hérésie et de la sorcellerie brullera , au cours de son histoire plus de 1 million de personnes. La dernière sorcière sera brûlée en 1788. Le dernier "hérétique" en 1826.

 1244
Chute d'Ascalon


 1252
Tortures autorisées par l'Inquisition.


 1268
chute de la Principauté d'Antioche

La principauté d'Antioche, dont le territoire est en Turquie et en Syrie, était l'un des États latins d'Orient constitué lors des croisades Antioche était une ancienne ville byzantine qui n'avait été conquise par les musulmans qu'une dizaine d'années auparavant, en 1085. Plus tard, Bohémond VI d'Antioche portait : écartelé, en 1 et 4 de gueules et en 2 et 3 d'azur semé de fleurs de lys d'or et il est précisé que Saint Louis lui avait permis d'écarteler son blason avec les lys de France, ce qui laisse penser que les précédent princes portaient : de gueules.

 1268
Chute de Jaffa

La ville de Jaffa fut prise dès 1099, et Baudoin Ier en fit un comté qu'il confia à Hugues du Puiset. En 1135 le comte Hugues II fut accusé d'adultère avec la reine Mélisende de Jérusalem, et son comté fut confisqué, pour être donné en apanage à des membres de la famille royale. En 1153, la ville d'Ascalon est prise, et le comté devient comté de Jaffa et d'Ascalon. Jaffa fut prise par Saladin après la bataille de Hattin en 1187, et reconquise en 1191 par Richard Cœur de Lion. Elle fut définitivement prise par les musulmans en 1268.

 1271
Neuvième croisade
, lancée par Edouard Ier d'Angleterre , mais il ne rencontra pas de succès et retourna chez lui l'année suivante. C'est la dernière des croisades médiévales.
 1289
Chute du Comté de Tripoli

 1291 (18mai)
Chute de Saint Jean d'Acre
et fin des possesions chrétiennes en Syrie.


Adaptation cinématographique
Balian d'Ibelin
: Une partie de sa vie est mise en scène dans le Film de Ridley Scott Kingdom of Heaven sorti en 2005. Balian y est joué par l'acteur Orlando Bloom. Mais la réalité historique concernant Balian diffère sensiblement du scénario du film :
» le Balian historique est fils légitime de Barisian d'Ibelin, et non pas fils bâtard de Godefroy d'Ibelin.
» Il a vécu sa jeunesse en Terre Sainte, et non pas dans le nord de la France.
» Il a participé à la bataille de Hattin et n'est pas arrivé après le massacre comme dans le film, mais a réussi à s'en échapper en compagnie de Renaud de Grenier.
» Il a épousé Marie Comnène, la veuve d'Amaury Ier, et non pas Sibylle, fille d'Amaury Ier. (En revanche, il semblerait que cette dernière aie été fiancée à un frère de Balian).
» Il a vraiment armé chevalier soixante bourgeois pour qu'ils participent à la défense de la ville.
» Après la prise de Jérusalem, Balian est resté en Terre Sainte.






Par Villain ßenoît

la carte des croisades données par Larousse en 1922

Les Sources de cet article:
http://www.histoiredumonde.net
http://pages.usherbrooke.ca/croisades/Croisade1.htm
http://www.etudes-francaises.net/jerusalem/histoire.htm
http://perso.orange.fr/historia2000/histoire_m_a/dates_evenements2.html
http://pythacli.chez-alice.fr/chrono.html#1153


retour aux articles
retour aux articles